TÉLÉCHARGER LOGICIEL DIAGRAMME PSYCHROMÉTRIQUE


Ce logiciel permet de visualiser tout où partie d'un diagramme de l'air humide, de tracer les évolutions élémentaires les plus courantes dans Téléchargement. Pour avoir toujours à disposition un diagramme psychrométrique, enthalpie, enthalpie, température, humidité, Editeur: Divers. Logiciel téléchargement. Télécharger le visualiseur de schéma psychrométrique volume spécifique et pression); Affichez les données psychométriques en survolant le diagramme.

Nom: logiciel diagramme psychrométrique
Format:Fichier D’archive
Version:Nouvelle
Licence:Libre (*Pour usage personnel)
Système d’exploitation: MacOS. Android. iOS. Windows XP/7/10.
Taille:35.84 Megabytes


Le programme filtre les points disponibles pour l'entrée et la sortie des batteries. Effacement des batteries ou de points, modifications des données : On ne peut effacer un point que s'il est maître et qu'aucune évolution en dépend. Cet outil a été conçu de façon à aider tous les professionnels et étudiants impliqués dans la climatisation à connaître les propriétés de lair que nous traitons. Importer des fichiers météo pour simuler les scénarios thermiques en dynamique sur une longue période et avec un pas de temps illimité 7. La température de sortie de préchauffage est entrée directement. Il ne reste plus qu'à "fermer" l'évolution en ajoutant un refroidissement "sec" sans risque de givrage.

Les tracés de ces évolutions sur un diagramme de l'air humide permettent de déterminer Psychro est un logiciel de calcul des caractéristiques de l'air humide. 7 nov. Le logiciel permet également de choisir le mode d'affichage: diagramme psychrométrique ou diagramme de Mollier. Cet outil diagramme est disponible en téléchargement gratuit, intégrant un tutoriel vidéo et un manuel. 21 oct. Nouveau Logiciel de Diagramme Psychrométrique Signé Daikin psychrométrique de Daikin est disponible en téléchargement gratuit.

La saisie de charges est obligatoire pour toutes les études sauf pour celles concernant les centrales de traitement d'air neuf CTAN seules.

Les paramètres de soufflage peuvent être exprimés soit en écarts de température maximaux, en taux de brassage ou en débit volumique de soufflage. Il est possible de demander le calcul des conditions de soufflage avec un débit volumique de soufflage constant ou variable.

Saisie du renouvellement d'air Air neuf : Avant de saisir les débits d'air neuf, il faut choisir le type de système étudié pour déterminer le mode d'alimentation en air neuf : - Étude d'un système centralisé double-flux avec caisson de mélange Volets automatiques ou fixes , - Étude d'un système décentralisé avec centrale de préparation d'air neuf et traitements décentralisés dans le local, - Étude d'une centrale de traitement d'air neuf seule.

Si l'installation est en tout air neuf, il n'est pas nécessaire de saisir les débits d'air neuf. C'est le logiciel qui les calculera. Pour une situation en tout air recyclé pas d'air neuf , il faudra saisir 0 dans la case débit. Ne laissez pas la case vide car le logiciel ne fera pas le calcul du débit de reprise.

Enfin, pour les installations à faible débit d'air neuf et charge thermohydrique élevée, on peut demander, pour la situation hiver, le calcul du débit d'air neuf qui permettra de réaliser l'équilibre en augmentant le débit d'air neuf "Freecooling".

Saisie des gradients de pression pour chaque saison : Les gradients de pression, les valeurs des débits d'entrée ou de fuite d'air seront saisies après celle des débits d'air neuf. Dans la négative, les valeurs entrées ne seront pas prises en compte dans le calcul des débits. Apports thermiques des ventilateurs : Les apports thermiques des ventilateurs doivent être ajoutés ou effacés avant tout ajout de batteries chauffage, refroidissement Avec cette version de DimClim, il n'est pas possible : - d'effacer les apports thermiques si un élément batterie a pour référence le point d'entrée du ventilateur de soufflage.

Le programme filtre les points disponibles pour l'entrée et la sortie des batteries. Il n'y a pas de valeurs à entrer pour le point d'entrée; on choisit le point désiré à l'aide de la liste proposée ou on entre la valeur directement pour le point de sortie.

Pour obtenir un fonctionnement dynamique du logiciel, il faut prendre le point proposé dans la liste en sortie d'élément. Par contre, si le point de sortie d'un élément fait référence au point de soufflage, l'actualisation des données sera réalisée de façon dynamique si le point de soufflage change de valeur voir évolutions type.

Si une préchauffage d'air neuf hiver est présent, il n'est pas possible d'ajouter un récupérateur d'énergie car le point d'air neuf hiver est n'est plus "libre". Il faut donc ajouter le récupérateur d'énergie en premier et si nécessaire ensuite le préchauffage d'air neuf en hiver. J'ai volontairement choisi cet ordre car on n'installera un préchauffage d'air neuf que dans le cas de risque de givrage avéré ou de conditions extérieures basses.

L'évolution de rejet du récupérateur d'énergie est donnée à titre indicatif et pour vérifier qu'il n'y a pas risque de givrage; il faut vous adresser aux fabricants de ces appareils pour obtenir de façon plus précise les coordonnées réelles du point figuratif du rejet d'air. La sortie de la batterie de préchauffage d'air neuf en Hiver ne peut pas avoir de liaison vers un point maître.

La température de sortie de préchauffage est entrée directement. Effacement des batteries ou de points, modifications des données : On ne peut effacer un point que s'il est maître et qu'aucune évolution en dépend.

On ne peut effacer les évolutions que dans l'ordre inverse dans lequel elles ont été créées. Il n'est pas possible, par exemple, d'effacer, une évolution ou une batterie précédent une suivante puisque celle ci en dépend directement par analogie, il serait impensable de détruire le deuxième étage d'un immeuble de cinq sans conséquences!

Un logiciel pour contrôler la qualité de l'air

En cours de projet, il est possible de modifier les données à condition que ces modifications ne remettent pas en cause la validité de la solution existante. Le programme calcule de nouveau l'ensemble des paramètres et affiche dynamiquement les modifications sur le diagramme et met à jour les paramètres, les caractéristiques des batteries ainsi que les schémas.

Pour atteindre le "point d'arrivée" Soufflage Hiver , il faudra en général chauffer puis humidifier l'air. On choisira, dans un premier temps, le module chauffage et dans la liste des points d'entrée le point de départ ici Mélange Hiver.

Pour le point de sortie du chauffage Batterie chaude , on choisit dans la liste des point de sortie le point de soufflage sans saisir de donnée numérique. Si vous donnez une valeur directe, le logiciel ne fonctionnera pas de façon dynamique la température de sortie sera fixée à la valeur imposée. Le tracé de l'évolution de chauffage se fait jusqu'au point de soufflage. Lorsque l'humidification est ajoutée, le programme modifie automatiquement la position du point de sortie de la batterie chaude pour tenir compte de l'apport enthalpique de l'humidificateur à vapeur.

Si le point de mélange ou le point de soufflage est modifié, la séquence est modifiée automatiquement. Séquence Chauffage-Humidification à eau : On utilise la même méthode que précédemment. Ici, on va supposer que le rendement de saturation de l'humidificateur à eau est imposé. Le tracé de l'évolution du premier chauffage se fait jusqu'au point de soufflage ou tout autre point après le point de mélange.

Lorsque l'humidification est ajoutée, le programme modifie automatiquement la position du point de sortie de la première batterie chaude. Il suffit de compléter le tracé à l'aide d'une deuxième batterie chaude. Si le rendement n'est pas imposé, on procède comme pour la vapeur en choisissant le point de soufflage Hiver comme référence de point de sortie. Séquence Refroidissement humide-Chauffage : On choisit un point de départ ici par exemple Mélange Été. On ajoute la batterie froide en choisissant comme référence du point de sortie le point de soufflage Été.

La pente de refroidissement étant trop importante pour la température de surface imposée, on terminera l'évolution à l'aide d'un batterie chaude terminale. Le tracé de l'évolution se fait jusqu'à l'humidité absolue du point de soufflage. Il ne reste plus qu'à "fermer" l'évolution en ajoutant un chauffage terminal.

Séquence Déshumidification à adsorption - Refroidissement sec : On part du point de mélange Été. On ajoute le déshydrateur en choisissant comme référence de point de sortie l'humidité absolue du point de soufflage Été. La solution déshydrateur est nécessaire dans ce cas car la quantité d'eau résiduelle dans le local est très basse. Si on utilisait une batterie froide pour déshumidifier, il faudrait prévoir un jeu de batteries froides en parallèle : pendant qu'une travaille, l'autre dégivre.

Le tracé de l'évolution du déshydrateur se fait jusqu'à l'humidité absolue du point de soufflage. Il ne reste plus qu'à "fermer" l'évolution en ajoutant un refroidissement "sec" sans risque de givrage. Séquence Refroidissement humide - Déshumidification à adsorption : Dans le cas d'une quantité d'eau à piéger très importante, on peut utiliser une batterie froide suivie d'un déshydrateur.

Le programme calcule la position du point de sortie de la batterie froide en respectant la température de surface imposée. En cochant la case "Freecooling", le programme calcule le débit d'air neuf nécessaire à cet équilibre.

LOGICIEL PSYCHROMÉTRIQUE TÉLÉCHARGER DIAGRAMME

A l'aide d'une batterie chaude, on termine le tracé simplement. Si l'humidité est contrôlée, on termine avec une humidification à vapeur par exemple. A l'inverse du cas précédent, le mélange s'effectue dans le module placé dans le local et à son entrée.

DIAGRAMME TÉLÉCHARGER PSYCHROMÉTRIQUE LOGICIEL

La première projection est celle de la saison Été et la deuxième celle de l'Hiver. Ordre de tracé pour la saison Été : On saisit les conditions extérieures Ee et intérieures Le , les conditions de soufflage Se.

Après le choix dans le module d'air neuf de l'option "Ctan étude complète", on entre la valeur du débit d'air neuf. A ce stade, les points extérieur, intérieur, de soufflage sont connus y compris les débits respectifs. La droite de soufflage est affichée. On ouvre ensuite le module de mélange terminal option 1 pour obtenir le point de mélange M2. Il suffit de compléter le tracé à l'aide de l'ajout de la batterie froide entre M2 et Se. Pour obtenir la même température de surface adp , il faut dans un premier temps aller jusqu'au bout de l'étude et faire des petites corrections sur l'évolution de la batterie froide de la centrale d'air neuf.

Telecharger logiciel diagramme psychrométrique

Ordre de tracé pour la saison Hiver : Les points extérieur Eh , intérieur Lh , soufflage Lh et les débits sont connus. On choisit ensuite le module de mélange option 1 pour déterminer le point de mélange M1. Il reste à ajouter la batterie chaude dans le ventilo-convecteur de M1 à Sh. Si le point de mélange est tel que l'humidité absolue M1 est différente de Sh, on peut modifier l'humidité en sortie de l'humidificateur à vapeur Shv1.

En ajustant l'humidité en sortie de l'humidificateur à vapeur et après quelques essais, on arrive à avoir une évolution M1-Sh avec l'humidité absolue de Sh donc on obtient alors l'équilibre thermohydrique. Le point de soufflage résulte du mélange entre l'air préparé par la CTAN et l'air soufflé par le ventilo-convecteur. Il est possible de sélectionner comme autre paramètre : l'humidité absolue, l'enthalpie spécifique, la température humide, la température de rosée.

Il est possible d'afficher sur le diagramme, les schémas, un repère texte relatif au nom du point; le nombre de caractères est limité à dix. Ce texte peut être repositionné facilement à l'aide de la souris. Saisie des charges thermohydriques : Les charges thermohydriques permettent de calculer les conditions de soufflage pour chaque saison de référence.

Les charges peuvent être exprimées sous forme sensible, latente, de masse d'eau, totale. Il faudra saisir au moins deux paramètres. Le choix du couple de valeurs se fait à l'aide d'un bouton de sélection à gauche des cases de saisie.

La saisie de charges est obligatoire pour toutes les études sauf pour celles concernant les centrales de traitement d'air neuf CTAN seules. Les paramètres de soufflage peuvent être exprimés soit en écarts de température maximaux, en taux de brassage ou en débit volumique de soufflage. Il est possible de demander le calcul des conditions de soufflage avec un débit volumique de soufflage constant ou variable.

Saisie du renouvellement d'air Air neuf : Avant de saisir les débits d'air neuf, il faut choisir le type de système étudié pour déterminer le mode d'alimentation en air neuf : - Étude d'un système centralisé double-flux avec caisson de mélange Volets automatiques ou fixes , - Étude d'un système décentralisé avec centrale de préparation d'air neuf et traitements décentralisés dans le local, - Étude d'une centrale de traitement d'air neuf seule.

Si l'installation est en tout air neuf, il n'est pas nécessaire de saisir les débits d'air neuf. C'est le logiciel qui les calculera. Pour une situation en tout air recyclé pas d'air neuf , il faudra saisir 0 dans la case débit.

Ne laissez pas la case vide car le logiciel ne fera pas le calcul du débit de reprise. Enfin, pour les installations à faible débit d'air neuf et charge thermohydrique élevée, on peut demander, pour la situation hiver, le calcul du débit d'air neuf qui permettra de réaliser l'équilibre en augmentant le débit d'air neuf "Freecooling". Saisie des gradients de pression pour chaque saison : Les gradients de pression, les valeurs des débits d'entrée ou de fuite d'air seront saisies après celle des débits d'air neuf.

Dans la négative, les valeurs entrées ne seront pas prises en compte dans le calcul des débits. Apports thermiques des ventilateurs : Les apports thermiques des ventilateurs doivent être ajoutés ou effacés avant tout ajout de batteries chauffage, refroidissement Avec cette version de DimClim, il n'est pas possible : - d'effacer les apports thermiques si un élément batterie a pour référence le point d'entrée du ventilateur de soufflage. Le programme filtre les points disponibles pour l'entrée et la sortie des batteries.

Il n'y a pas de valeurs à entrer pour le point d'entrée; on choisit le point désiré à l'aide de la liste proposée ou on entre la valeur directement pour le point de sortie. Pour obtenir un fonctionnement dynamique du logiciel, il faut prendre le point proposé dans la liste en sortie d'élément.

Par contre, si le point de sortie d'un élément fait référence au point de soufflage, l'actualisation des données sera réalisée de façon dynamique si le point de soufflage change de valeur voir évolutions type. Si une préchauffage d'air neuf hiver est présent, il n'est pas possible d'ajouter un récupérateur d'énergie car le point d'air neuf hiver est n'est plus "libre". Il faut donc ajouter le récupérateur d'énergie en premier et si nécessaire ensuite le préchauffage d'air neuf en hiver.

J'ai volontairement choisi cet ordre car on n'installera un préchauffage d'air neuf que dans le cas de risque de givrage avéré ou de conditions extérieures basses. L'évolution de rejet du récupérateur d'énergie est donnée à titre indicatif et pour vérifier qu'il n'y a pas risque de givrage; il faut vous adresser aux fabricants de ces appareils pour obtenir de façon plus précise les coordonnées réelles du point figuratif du rejet d'air.

La sortie de la batterie de préchauffage d'air neuf en Hiver ne peut pas avoir de liaison vers un point maître. La température de sortie de préchauffage est entrée directement. Effacement des batteries ou de points, modifications des données : On ne peut effacer un point que s'il est maître et qu'aucune évolution en dépend. On ne peut effacer les évolutions que dans l'ordre inverse dans lequel elles ont été créées.

Il n'est pas possible, par exemple, d'effacer, une évolution ou une batterie précédent une suivante puisque celle ci en dépend directement par analogie, il serait impensable de détruire le deuxième étage d'un immeuble de cinq sans conséquences! En cours de projet, il est possible de modifier les données à condition que ces modifications ne remettent pas en cause la validité de la solution existante. Le programme calcule de nouveau l'ensemble des paramètres et affiche dynamiquement les modifications sur le diagramme et met à jour les paramètres, les caractéristiques des batteries ainsi que les schémas.

Pour atteindre le "point d'arrivée" Soufflage Hiver , il faudra en général chauffer puis humidifier l'air. On choisira, dans un premier temps, le module chauffage et dans la liste des points d'entrée le point de départ ici Mélange Hiver.

Pour le point de sortie du chauffage Batterie chaude , on choisit dans la liste des point de sortie le point de soufflage sans saisir de donnée numérique. Si vous donnez une valeur directe, le logiciel ne fonctionnera pas de façon dynamique la température de sortie sera fixée à la valeur imposée. Le tracé de l'évolution de chauffage se fait jusqu'au point de soufflage. Lorsque l'humidification est ajoutée, le programme modifie automatiquement la position du point de sortie de la batterie chaude pour tenir compte de l'apport enthalpique de l'humidificateur à vapeur.

Si le point de mélange ou le point de soufflage est modifié, la séquence est modifiée automatiquement. Séquence Chauffage-Humidification à eau : On utilise la même méthode que précédemment. Ici, on va supposer que le rendement de saturation de l'humidificateur à eau est imposé.

Le tracé de l'évolution du premier chauffage se fait jusqu'au point de soufflage ou tout autre point après le point de mélange. Lorsque l'humidification est ajoutée, le programme modifie automatiquement la position du point de sortie de la première batterie chaude.

Il suffit de compléter le tracé à l'aide d'une deuxième batterie chaude. Si le rendement n'est pas imposé, on procède comme pour la vapeur en choisissant le point de soufflage Hiver comme référence de point de sortie. Séquence Refroidissement humide-Chauffage : On choisit un point de départ ici par exemple Mélange Été. On ajoute la batterie froide en choisissant comme référence du point de sortie le point de soufflage Été.

La pente de refroidissement étant trop importante pour la température de surface imposée, on terminera l'évolution à l'aide d'un batterie chaude terminale. Le tracé de l'évolution se fait jusqu'à l'humidité absolue du point de soufflage. Il ne reste plus qu'à "fermer" l'évolution en ajoutant un chauffage terminal.

Séquence Déshumidification à adsorption - Refroidissement sec : On part du point de mélange Été. On ajoute le déshydrateur en choisissant comme référence de point de sortie l'humidité absolue du point de soufflage Été.

Logiciel de simulation de centrales de traitement d'air

La solution déshydrateur est nécessaire dans ce cas car la quantité d'eau résiduelle dans le local est très basse. Si on utilisait une batterie froide pour déshumidifier, il faudrait prévoir un jeu de batteries froides en parallèle : pendant qu'une travaille, l'autre dégivre. Le tracé de l'évolution du déshydrateur se fait jusqu'à l'humidité absolue du point de soufflage.

DIAGRAMME TÉLÉCHARGER PSYCHROMÉTRIQUE LOGICIEL

Il ne reste plus qu'à "fermer" l'évolution en ajoutant un refroidissement "sec" sans risque de givrage. Séquence Refroidissement humide - Déshumidification à adsorption : Dans le cas d'une quantité d'eau à piéger très importante, on peut utiliser une batterie froide suivie d'un déshydrateur. Le programme calcule la position du point de sortie de la batterie froide en respectant la température de surface imposée.

En cochant la case "Freecooling", le programme calcule le débit d'air neuf nécessaire à cet équilibre. A l'aide d'une batterie chaude, on termine le tracé simplement.

Si l'humidité est contrôlée, on termine avec une humidification à vapeur par exemple. A l'inverse du cas précédent, le mélange s'effectue dans le module placé dans le local et à son entrée.

La première projection est celle de la saison Été et la deuxième celle de l'Hiver. Ordre de tracé pour la saison Été : On saisit les conditions extérieures Ee et intérieures Le , les conditions de soufflage Se. Après le choix dans le module d'air neuf de l'option "Ctan étude complète", on entre la valeur du débit d'air neuf.

A ce stade, les points extérieur, intérieur, de soufflage sont connus y compris les débits respectifs. La droite de soufflage est affichée. On ouvre ensuite le module de mélange terminal option 1 pour obtenir le point de mélange M2. Il suffit de compléter le tracé à l'aide de l'ajout de la batterie froide entre M2 et Se.